| Les Fables | L'auteur | Livre d'or | Crédits | Plan du site | Nouveautés |  
01 aou 2014

Sommaire:
Les Fables
Livre I
La Cigale et la Fourmi
Le Corbeau et le Renard
La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf
Les Deux Mulets
Le Loup et le Chien
La Génisse, la Chèvre, et la Brebis, en société avec le Lion
La Besace
L'Hirondelle et les petits Oiseaux
Le Rat de ville et le Rat des champs
Le Loup et l'Agneau
L'Homme et son image
Le Dragon à plusieurs têtes et le Dragon à plusieurs queues
Les Voleurs et l'Ane
Simonide préservé par les Dieux
La Mort et le Malheureux
La Mort et le Bucheron
L'Homme entre deux âges et ses deux Maîtresses
Le Renard et la Cigogne
L'enfant et le Maître d'école
Le Coq et la Perle
Les Frelons et les mouches à miel
Le chêne et le Roseau
Livre II
Livre III
Livre IV
Livre V
Livre VI
Livre VII
Livre VIII
Livre IX
Livre X
Livre XI
Livre XII
L'auteur
Livre d'or
Crédits
Plan du site
Nouveautés

Dans cette page:
- Le chêne et le Roseau



  WhoBlogs.com
KiBlog.com
MeinBlog.com

 
Accueil >  Les Fables >  Livre I >  Le chêne et le Roseau

Le chêne et le Roseau

Le Chêne un jour dit au Roseau :
"Vous avez bien sujet d'accuser la Nature ;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
Le moindre vent, qui d'aventure
Fait rider la face de l'eau,
Vous oblige à baisser la tête :
Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du soleil,
Brave l'effort de la tempête.
Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr.
Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage
Dont je couvre le voisinage,
Vous n'auriez pas tant à souffrir :
Je vous défendrais de l'orage ;
Mais vous naissez le plus souvent
Sur les humides bords des Royaumes du vent.
La nature envers vous me semble bien injuste.
- Votre compassion, lui répondit l'Arbuste,
Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci.
Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
Contre leurs coups épouvantables
Résisté sans courber le dos ;
Mais attendons la fin. "Comme il disait ces mots,
Du bout de l'horizon accourt avec furie
Le plus terrible des enfants
Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts.


Livre II
Rechercher

Recherche avancée

Impression
Cliquez sur Impression pour avoir une version imprimable de la page que vous visualisez.
Nouveautés
06/06 - Ré-humanisation des modèles de management
Quand La Fontaine vient se mêler des nouveaux modèles de management comme le reengineering ou ...
07/11 - Cadeau
Cette photo est un grossissement d'un Fer signé LENEGRE (Rel) qui figure sur un ouvrage de 1855 de ...
01/10 - La Foire Internationale de Metz 2010
La Foire Internationale de Metz (alias : la FIM) se déroulera du 1er au 11 octobre 2010 au Parc des ...
25/12 - Sur les traces de La Fontaine
Sur les traces de La Fontaine, un livre est paru récemment chez Edilivre, intitulé : La véridique ...
19/11 - Une fois n'est pas coutume...
... nous allons faire un peu de réclame pour notre Partenaire « Foie Gras Du Gers » dont la devise ...
Liens Amis

  + Salon d'Art
  + AutoRemise
  + Saint-Martin
  + Ingeniweb
  + LesProducteurs
     Gersois.Com
  + La Brasserie des Arts
  + Who Blogs ?
  + Excellence-Gourmet
  + Foie Gras du Gers


Vers le haut de la page  -  Version Imprimable - © 1995-2020 Famille Vidaud